*Roland Garros

**2003-2007**

Juin 2003, les échanges battent leur plein sur les courts ocres de la porte d’Auteuil… A quelques centaines de kilomètres de là, quelques jeunes sportifs s’interrogent: le postrock n’est-il pas une surface à expérimenter plus en profondeur? Service Ferrero, encore quelques jeux et la coupe des Mousquetaires est à lui. Bras tendus vers le ciel, il pourra alors l’arborer fièrement et rentrer dans la légende… Le temps n’est désormais plus à la réflexion, le nouveau venu s’appellera Roland Garros et jouera en doubles, alliant à la puissance de la paire basse-batterie la finesse du violon et de la guitare. Roland Garros se dotera de coachs renommés: Explosions in the Sky, Do Make Say Think ou encore Mono; ses armes favorites seront le delay, le chorus et la disto mais il faudra néanmoins surprendre et les matches se gagneront à la maîtrise tactique et aux changements de rythmes… Le stade exhulte et honore son nouveau champion. Son nom restera gravé dans la mémoire collective, pour un an au moins… Mai 2004, le premier tournoi s’annonce capital: le K-boat bruxellois ne pardonnera aucun flottement. Les morceaux s’enchaînent comme autant de points gagnants: 15/0, 30A, tie break, avantage Becker, balle de set. Le public est conquis. Désormais, l’objectif sera d’enchaîner les matches au plus haut niveau…

MP3: Avantage Becker (from Linge propre entre amis sampler – 2006)